Chien de ville ou de campagne ? Petit ou grand ? Sportif ou non ? Choisir le chien idéal n’est pas du tout évident étant donné la multiplicité des races existantes. Bien entendu, il est primordial de se référer à ses besoins et à son mode de vie pour dénicher le chien convenable. Pour orienter son choix, cet article propose à en savoir plus sur le Yorkshire. Décryptage !

Historique du Yorkshire

Le Yorkshire est un chien originaire de la Grande-Bretagne, plus précisément du nord de l’Angleterre au sein du comité du Yorkshire. On considère que cette race provient du croisement du Caim terrier et du Bichon maltais. Toutefois, cette origine présente un certain flou. Au début, les ouvriers se servaient de ce chien comme chasseur de lapins et de rongeurs. En général, il a fait son apparition au cours du XIXe siècle. Dès lors, il est rapidement devenu le chien de compagnie en vogue. De plus, ce toutou est très prisé dans les concours de beauté canine. La France le découvrit au moment de la première exposition canine qui s’est déroulée au Jardin des Tuileries dans les années 1881. Mais il fallait attendre les années 70 pour que cette race suscite vraiment la passion des amoureux de chiens en France.

Caractéristiques physiques de cette race de chien

Le Yorkshire se classe parmi les chiens de petite taille. Il mesure en effet entre 15 et 30 cm. Son poids est d’environ 3,2 kg, quel que soit le sexe. Il s’agit néanmoins d’un chien robuste et relativement résistant. De plus, son espérance de vie est d’environ 14 ans. Pour ce qui est de son corps, cette race présente une structure vigoureuse et tout à fait proportionnée. Sa tête dotée d’une truffe noire et d’un museau de taille normale est petite. Ce toutou dispose en outre des yeux de couleur foncée. Ses oreilles bien droites (en forme de « V ») sont de petite taille. En ce qui concerne sa queue, elle a une longueur moyenne et est principalement très fournie en poil. Par ailleurs, ce chien a des poils mi-longs qui sont soyeux et fins. Enfin, cet animal présente de multiples teintes pour ce qui est du pelage.

Le poids idéal d’un Yorkshire Terrier

Il est important de mettre en évidence que les Yorkshires Terriers ne devraient pas peser plus de 3,20 kg, selon le standard de la race. Il est utile de savoir que les chiens d’exposition ont normalement un poids compris entre 2,25 kg et 2,75 kg, mais il est courant de voir des Yorkshires Terriers dépasser la limite de poids de 3,20 kg. C’est simplement parce que le chien est naturellement plus gros que la normale. Il faut cependant faire attention à ce que son animal ne pèse pas plus qu’il le devrait en raison d’un excès de graisse corporelle. À rappeler que le surpoids est mauvais pour les chiens, en particulier les petites races comme les Yorkshires Terriers. En cas de doute, il faut toujours demander à son vétérinaire les recommandations nécessaires pour maintenir le poids idéal pour son Yorkie.

Focus sur les caractéristiques comportementales de ce chien

Le Yorkshire est un chien plein d’énergie et bien déterminé. Mais il peut parfois se montrer un peu têtu. De plus, on a affaire à un petit chien affectueux qui peut devenir un excellent chien de compagnie. Généralement, il est fidèle à son maitre et affectueux à sa famille. Cependant, cette race de chien se montre méfiante envers les intrus et agit de façon naturelle comme tous les autres chiens. Dès lors, ce petit chien d’alarme se met à aboyer afin de donner l’alerte. Il a d’ailleurs besoin d’être socialisé et de rencontrer des gens dès son plus jeune âge. Il faut qu’il y ait beaucoup de visiteurs dans son foyer, et il est conseillé de l’emmener à la rencontre de nouvelles personnes de temps en temps.

En outre, ce toutou adore courir. Alors, s’il doit vivre en appartement, il est nécessaire de lui procurer au moins deux promenades par semaine. Comme tous les autres Terriers, les Yorkshires Terriers sont faits pour lutter contre la vermine à l’origine. Il convient de même de noter que ce type de chien a conservé les instincts de chasseur de ses ancêtres. De ce fait, il prend plaisir à courir après les rongeurs. À savoir qu’il a été tenu d’être courageux face à l’agression d’autres animaux. Les chiens de cette race sont audacieux et têtus, et comme tous les autres chiens, le caractère du Yorkshire Terrier varie considérablement. Une chose est sûre, ce dernier a les attitudes pour être un meilleur animal de compagnie.

Tout-ce-qu'il-faut-savoir-sur-la-race-de-chien-Yorkshire-terrier

L’entretien de cette race de chien

Le Yorkshire Terrier développe un très long manteau lisse, soyeux, brillant et droit lorsqu’il n’est pas coupé. Sa couleur est décrite comme bleu acier foncé sur le dos du chien et c’est bronzé sur son visage et sa poitrine. Quand une personne récupère un chiot Yorkshire Terrier, cette coloration bleue foncée paraîtra presque noire. Il ne peut atteindre sa teinte adulte avant l’âge de trois ans. Avec son long manteau, les maitres de ce chien doivent s’assurer de bien l’entretenir. Il ne faut pas le laisser s’emmêler ou dépasser ses yeux. Il faut s’assurer qu’il soit maintenu en bon état, sans enchevêtrement et saleté. Il est indispensable d’en prendre soin et de le garder soyeux et droit.

Certains maitres appliquent le plus souvent de l’huile de poil et couvrent les cheveux de leur Yorkie pour éviter les cassures. Les cheveux sur le dessus de sa tête doivent être tenus debout et éloignés de ses yeux en utilisant un clip ou un arc afin que sa vision ne soit pas entravée, et pour qu’il ait une meilleure apparence. Pour ce faire, une coupe légèrement plus courte ou un clip complet sera l’idéal.

Les Yorkshires Terriers et la cohabitation

Les Yorkshires Terriers peuvent être de merveilleux animaux de compagnie tant que leurs maitres ne minimisent pas leur socialisation et les adaptent à vivre avec d’autres animaux. En raison de leur petite taille, ils conviennent bien à la plupart des tailles de maison. Ils s’entendent bien avec les enfants et sont de vraies compagnes de jeu. Les adultes doivent tout de même bien les surveiller. À savoir que les tout-petits de moins de 8 ans sont enclins à manipuler accidentellement un animal de compagnie.

Même si les Yorkshires Terriers sont généralement des chiens tolérants, ils peuvent mordre ou pincer, surtout en cas de manipulation ennuyeuse de la part des plus jeunes par exemple. Par ailleurs, il est utile de souligner qu’il faut laisser aux Yorkshire Terriers la place dont ils ont besoin quand ils le souhaitent. Selon le standard de la race, ils sont vifs, audacieux, confiants et obstinés. Ils ont tendance à ne pas vouloir se lier d’amitié avec d’autres animaux plus petits. Même s’ils sont de petite taille, ils ne sont pas conscients de cela. Ils auront la même ténacité et gentillesse avec les rats et les autres animaux face à des animaux plus gros. Une bonne socialisation dès le plus jeune âge est très importante.

woman-888396_640

Le dressage d’un Yorkshire Terrier

Il est utile de souligner que les Terriers ont été utilisés comme chiens de garde par certains propriétaires. Cependant, la plupart des gens ne veulent pas que leur chien fournisse une alarme secondaire ou un système de sonnette supplémentaire. Pour ceux qui souhaitent faire cela avec leur Yorkshire Terrier, bien qu’il soit plus susceptible d’aboyer, il y a toujours des moyens pour l’aider à minimiser cela en partant du bon pied dès le départ. Il est utile de rappeler que les chiens aboient davantage quand ils apprennent que faire du bruit donne des résultats. En les ignorant quand ils le font et en les félicitant lorsqu’ils sont calmes, le maitre aide son chiot à grandir sans l’encourager à augmenter ses aboiements. Il faut donc un bon dressage avec un Yorkshire Terrier dès le départ.
Pour bien former ces chiens, ils doivent être traités avec le même respect qu’un gros chien. Les propriétaires doivent leur apprendre ce qui est approprié dans la maison, leur enseigner les manières de base et les aider à socialiser avec d’autres personnes et animaux. Il ne faut pas hésiter à les récompenser quand ils sont bons en utilisant des méthodes de base de formation au renforcement positif.
Bien qu’ils soient petits et considérés comme des chiens de combat, les Yorkshires Terriers ont besoin de beaucoup d’exercice, non seulement pour les garder en forme, mais de même pour les empêcher de s’ennuyer. À savoir qu’un Yorkshire Terrier adulte a besoin de deux petites promenades par jour, ou quelques séances de jeu de quinze minutes dans la cour. Il s’agit d’un petit chien brillant et il peut apprendre des jeux de récupération comme aller chercher un ballon. Ceci demeure un excellent moyen de l’aider à se défouler au maximum. Les promenades traditionnelles conviennent au Yorkshire Terrier en bonne santé. Cependant, il faut seulement s’assurer qu’il ne soit pas trop fatigué.
yorkshire-terrier-361730_1280

Le Yorkshire Terrier et la santé

Les Yorkshires Terriers sont généralement en bonne santé et ont une bonne durée de vie, vivant en moyenne entre 12 et 16 ans. S’ils sont en bonne santé, ils devraient rester en forme dans leurs années de retraite. Cependant, ils peuvent être confrontés à divers problèmes de santé comme tous les autres chiens, dont les propriétaires doivent être au courant. Comme chez les autres races, des problèmes oculaires peuvent apparaître chez les Yorkshires Terriers. L’atrophie progressive de la rétine est un risque à ne pas prendre à la légère. Les maitres de ce genre de chien doivent s’assurer que les parents de leur chiot ont subi un test ADN.

Par ailleurs, ils peuvent aussi développer des problèmes spécifiquement associés à leur petite taille. Comme beaucoup de chiens de petite race, ils peuvent souffrir de problèmes de genou. La luxation de la rotule est très courante chez eux. Il s’agit d’une malformation des genoux provoquant la dislocation de l’articulation. La plupart d’entre eux montrent des signes lorsqu’ils sont encore chiots : ils peuvent avoir du mal à marcher et cela peut leur donner un aspect de jambe arquée ou un saut boiteux à leurs pas. Ils restent d’ailleurs minces et ils ne sont pas trop aptes à faire des exercices ou autorisés à sauter. Fort heureusement, ce type de problème peut être traité avec succès en consultant un vétérinaire pour diagnostiquer la luxation de la rotule. Il pourra proposer des traitements chirurgicaux ou non chirurgicaux, qui dépendent généralement de l’âge de l’animal et de la gravité de la maladie.

Ensuite, il faut savoir que le problème de la hanche est une maladie plus rare, mais plus grave chez les chiens de petite race. Cette maladie est souvent présente chez un chiot âgé d’environ 5 à 8 mois. Les signes sont faciles à détecter, car le toutou va soudainement avoir du mal à marcher. Les symptômes sont causés par la dégénérescence spontanée du fémur. Il n’y a pas de remède pour cette maladie, mais elle peut être traitée avec un contrôle de la douleur, une chirurgie et des médicaments. Il est conseillé de ne pas acheter un chiot avec des antécédents familiaux de la maladie de la hanche.

En outre, l’effondrement de la trachée est aussi un autre problème grave dont les Yorkshires Terriers peuvent en être victimes. Ils sont l’une des races de chiens les plus susceptibles d’être affectées par celui-ci. Cette maladie est généralement due à une malformation des anneaux de cartilage de la trachée-artère de l’animal. Ils ne sont pas assez forts pour supporter sa respiration. Elle peut causer une respiration sifflante, une fatigue ou un effondrement après un exercice. Elle risque d’apparaitre ou de s’aggraver si les propriétaires fument autour de leur chien ou s’il est trop gros.

Des défauts dans le développement des veines peuvent se montrer dans certains cas pour les Yorkshires Terriers, provoquant ainsi un écoulement sanguin anormal. Cela peut entraîner des problèmes de croissance, des convulsions et même des problèmes de comportement chez le chien.

Et il faut aussi savoir que cette race peut souffrir d’hypoglycémie. Tous les petits chiens jouets sont sujets à maladie, une situation qui peut être fatale si elle n’est pas reconnue et traitée. Ainsi, pour éviter la chute brutale du taux de sucre dans le sang de leur chien, les propriétaires doivent les nourrir plus souvent qu’il faut le faire pour une race plus grande, surtout pendant les premiers mois de sa vie.

dog-food-in-a-bowl

L’alimentation des Yorkshire Terriers

L’alimentation est vraiment importante pour les chiens de petite taille comme les Yorkshires Terriers. À savoir que la nourriture qu’il faut donner à son toutou varie selon son stade de vie. Le Yorkshire Terrier a besoin d’un régime spécifique, qu’il soit un chiot, qu’il soit âgé ou qu’il ait pris quelques kilos. Et peu importe l’âge de cet animal, la qualité de la nutrition est essentielle chez les races jouets. Il est nécessaire de donner une alimentation saine et équilibrée à son chien, et cela à toutes les étapes de sa vie.

À savoir qu’avec les grands chiots, les propriétaires doivent assumer d’énormes responsabilités. Par exemple, ils doivent rechercher les aliments les plus nutritifs et les plus parfaits pour qu’ils soient en bonne santé, heureux et nourris correctement. Ainsi, afin que son nouveau petit animal grandisse bien, il faut lui donner des aliments riches en protéines de haute qualité, en glucides et en lipides. Sa nutrition doit avoir une teneur élevée en acide gras, le DHA, qui favorise le développement du cerveau, ainsi qu’en vitamines et en minéraux, afin de maintenir son niveau d’énergie.

food-bowl-281978_960_720

Que chercher lors de l’achat de la nourriture d’un Yorkshire Terrier ?

Avant de choisir la bonne marque et le bon type de nourriture pour chien pour son Yorkshire Terrier, il est important de comprendre certaines choses à propos de son alimentation, comme ce que sa nourriture devrait contenir. Tout d’abord, il est indispensable de souligner que les protéines dans la nourriture de son chien devraient toujours être de haute qualité. Il faut éviter autant que possible les sous-produits.

Selon les experts, les protéines saines devraient être l’un des trois premiers ingrédients. Une personne ayant un chiot Yorkie doit lui fournir un aliment riche en protéines afin de maintenir son énergie et son développement. Pour ceux qui ont un Yorkshire Terrier âgé, il a besoin de moins de protéines, car son métabolisme ralentit. En ce qui concerne les glucides, des ingrédients tels que l’orge, le riz brun et la patate douce constituent d’excellentes nourritures à donner à un Yorkshire Terrier.

Certaines personnes essaient souvent d’éviter les céréales, le gluten, le maïs et le blé, car cela peut être difficile à digérer pour la race. En plus, ces éléments n’ont souvent aucune valeur nutritive pour les chiens et leur corps n’est pas habitué à transformer ces grains. En outre, les propriétaires de Yorkshire Terrier doivent rechercher des aliments pour chien contenant des graisses saines telles que les oméga 3. Ceux-ci peuvent souvent être trouvés sous forme d’huile de poisson ou de graines de lin.

Il est à noter que les graisses sont importantes pour que l’animal conserve un pelage brillant, long et en bonne santé. Il faut cependant éviter les ingrédients tels que le suif de bœuf et le sirop de maïs qui n’ont aucune valeur nutritive et sont simplement des ingrédients bon marché et de mauvaise qualité.

glance-818895_960_720

Ce qu’il faut éviter dans ses aliments

Il est utile de souligner que ce qui ne doit pas être inclus dans la nourriture du Yorkshire Terrier est aussi important que ce qu’elle contient. Tout d’abord, il faut éviter de lui donner des aliments contenant des arômes, des colorants artificiels et des sous-produits de protéines. Il faut bannir les grains durs tels que le maïs, le soja et le blé.

Il faut également bien lire les étiquettes des aliments pour chien en magasin. S’ils contiennent de l’Ethoxyquin, il ne faut pas les acheter. C’est un conservateur nocif souvent ajouté à la nourriture pour chien. Il faut éviter à tout prix les sous-produits protéiques et la farine d’os. Ceux-ci présentent souvent des tissus cancéreux qui ne conviennent pas à la consommation canine. À savoir que les os broyés ne fournissent aucun nutriment au chiot.

how-to-make-dry-dog-food-more-appealing-to-your-dog-53bacc6b81ed71

La nutrition idéale pour les Yorkshires Terriers

La plupart des gens pensent que les Yorkshires Terriers n’ont pas besoin de beaucoup de nourritures puisqu’ils sont petits. Pourtant, même si la quantité qu’ils peuvent consommer est nettement inférieure à celle d’un Labrador par exemple, ils exigent une bonne quantité de protéines, de lipides et de glucides sains. Les Yorkshires Terriers ont une petite bouche et de petites dents. Il est donc tout à fait logique de leur donner une nourriture composée de petits morceaux et d’une consistance plus douce. La majorité des propriétaires de cette race de chien recommandent des conserves humides et des croquettes sèches de plus petite taille. Sinon, il est possible de choisir une croquette de taille standard qu’il faut ramollir avec de l’eau ou peut-être la décomposer en morceaux plus petits.

Même s’ils sont petits, les Yorkshires Terriers sont pleins d’énergie. Ils peuvent courir toute la journée et ne semblent même pas se lasser. De ce fait, il est important de leur donner un régime hypocalorique pour les aider à avoir l’énergie nécessaire pour mener à bien leurs activités. En moyenne, ils ont besoin d’environ 150 kilocalories par jour. Toutefois, si son chien est vraiment hyperactif, il est préférable de lui fournir une alimentation à environ 200 kilocalories par jour. Pour ceux qui ne savent pas combien en donner ou qui ont des doutes, il serait judicieux de demander à un vétérinaire la quantité idéale.

Un régime riche en protéines et en gras est indispensable pour un Yorkshire, car courir et jouer nécessitent autant de protéines que de calories. À savoir que les protéines construisent des tissus, en particulier les muscles. Et avec un style de vie très actif, son chien a vraiment besoin de développer ses muscles. Et le plus important est qu’il faut lui donner des aliments faciles à digérer. En ayant une très petite bouche, le Yorkshire Terrier a aussi un très petit ventre. C’est la raison pour laquelle il a besoin d’une nourriture pour chien facile à digérer. Les propriétaires peuvent donc veiller à ce qu’il reçoive une quantité de repas moins importante fréquemment plutôt qu’un grand repas forfaitaire.